juin 2011

Plein ouest

Lundi 6

Il fait lourd, la mer se réchauffe, il va bientôt falloir partir. Des amis canadiens qui rentrent au pays, nous offrent quelques provisions qui leur restent, dont « une poche de riz ». Nous emmenons le génois chez le voilier pour une couture qui est en train de lâcher. Baignade et rebaignade, lecture, matelotage. Rencontre sympa au restaurant chez « Gilles le québécois ». Dans la nuit tropicale, les lucioles font scintiller les arbres comme des sapins de Noel.

Mercredi 8

Nous partons en bus au centre de l’île avec Ingolf, Susie, un autre couple d’allemand et leur deux fils. Grand Etand se situe dans une réserve naturelle au cœur de la forêt. Parti pour une courte promenade, nous nous retrouvons bientôt sur une sente fangeuse, entre marécage et jungle impénétrable. Nous pataugeons dans la gadoue, suant, glissant, pestant contre les moustiques. Les bosquets de bambous laissent rêveur, les fleurs sont plus hautes que nous. D’invisibles grenouilles crient à tue tête, à moins que ce ne soient des oiseaux ! Des lianes coulent en cascade d’arbres immenses et le sol est jonché de feuilles en décomposition. Nous sommes bien loin de la mer et j’hume à plein poumon cet air chargé d’odeurs fortes de forêt. Les enfants marchent bien et deux heures plus tard nous émergeons en plein soleil. Le reste de la journée est aussi délicieux et le bain du soir nous lave de toute la sueur accumulée.

Vendredi 10

C’est décidé nous partons demain à l’aube pour Blanquilla, direction plein ouest. Pas de nouvelles pendant au moins 15 jours car les prochaines iles sont presque désertes  A bientôt, nous écrirons des que possible !

Rami sur Jiloumé

Mercredi 1° juin

Nous migrons au fond de la baie pour éviter le fort roulis occasionné par la houle. L’eau est trouble. Soirée

« Rami » sur Jiloumé avec Aspasia et Subarov, à l’abri de la pluie grâce à notre nouvelle acquisition. Un livre intéressant sur la Chine ; Le Dit de Tianyi de François Cheng.