mars 2012

Liza

Samedi 24

Lisa, la célèbre transsexuelle kuna vient à bord pour vendre ses molas. C’est un personnage très connue ici, surtout parce que sa photo figure sur le guide que nous avons tous à bord. Ses molas sont bien travailléS, je lui en achète un.

Dimanche 25

Aquarelle. Big apéro sur Jiloumé, nous sommes sept français de 4 bateaux différents. Chaude ambiance…

Lundi 26

En partant du mouillage, erreur de manœuvre, nous dérivons  à petite vitesse vers un bateau italien. Pas le temps de virer, Gil embraye la marche arrière qui  ne veut rien savoir. J’arrive juste a repousser l’avant du bateau avant que nous ne l’éperonnions. C’est du touche-touche mais rien de cassé, juste un bon coup de stress…Nous voici de nouveau à Lemmon Cays pour profiter de la connexion internet.

Sous les cocotiers de Banedup

Mercredi 21

Il fait beau. Sous les cocotiers de Banedup, quelques huttes aux toits de palmes, des tables et bancs en bois, face à la mer. Nous avons commandé nos repas la veille ; riz-coco pour tout le monde accompagné aux choix de poulet, calamars ou lambis. Quelques merles locaux lorgnent avec envie nos assiettes bien pleines. Un petit air de vacances flotte sur les îles. Tout est parfait. Le reste de l’après-midi ; concert Brassens sur Chamicha en se régalant d’un flan aux œufs confectionné par Chantal. Nous sommes très bien aux San Blas ; pas de tempête, pas de pirate, pas de moustique, on peut difficilement faire mieux. Il ne manque que vous…

Jeudi 22, Vendredi 23

Jolies plongées. Je refais de la confiture « mangues vertes-ananas ». Les petits déjeuners reprennent de la saveur.

Dog Island.

Mardi 20

Nous partons en annexe pour Dog Island. A quelques mètres de profondeur, sur un fond de sable, gît l’épave d’un cargo échoué là en 1950. Les poissons sont nombreux à avoir élu domicile dans ses entrailles, coraux et algues ont paré sa coque de riches couleurs. Un vrai régal…  Etant un peu novice en la matière Chantal me prête ses plus belles photos sous-marines pour compléter les miennes.

Un vrai temps de toussaint

Jeudi 15

Pluie, vent, grisaille, 30°. Les baignades se font plus rares ; lecture, mots croisés, bricolage. Nos muscles fondent…Les kunas nous ravitaillent régulièrement en fruits et légumes. Notre dernier pot de confiture expire et nous venons de changer notre dernière bouteille de gaz. Je fais toujours des yaourts et un petit fromage aigrelet avec un ferment qui se passe de bateau  à  bateau.

Vendredi 16

Nous nous déplaçons jusqu’à Cayo Lemon est. Beaucoup de bateaux au mouillage attendent un temps meilleur pour partir. Les vagues à l’extérieur atteignent 3 à 4 m. Il pleut souvent.

Samedi 17

Profitant d’un rayon de soleil nous allons nager sur le récif. Magnifique tombant. Une raie léopard passe juste en dessous de nous. Je suis très contente de pouvoir vous la montrer avec sa robe à pois et  sa tête d’oiseau. Plus loin, c’est un poisson lion, ses plumes déployées autour de lui. C’est un des plus beaux poisson que l’on puisse voir mais aussi un des plus venimeux. Cette belle plongée nous a regonflés à bloc et Gil, dans sa lancée démonte les toilettes pour réparer une fuite…

Dimanche 18

Le soleil revient sur la pointe des pieds. Nouvelle plongée…

Entre îles et récifs

Jeudi 8

Malgré le temps toujours maussade nous poussons jusqu’à Salardup. Entre îles et récifs, le mouillage, bien protégé est calme. Nous attendons le soleil.

Vendredi 9

Nous passons plus de trois heures dans l’eau à nettoyer la coque. Hier, Chamicha était en panne de batterie. Aujourd’hui, Chantal, par la V .H .F en a trouvée une. Un bateau français vient la lui apporter à domicile, et c’est gratuit ! Chantal est vraiment très forte, et la solidarité chez les marins n’est pas un vain mot.

Samedi 10

Hier soir, comme d’habitude, nous avons regardé un film. Sur notre liste, entre « Parle avec elle » et « Peter Pan » se trouvait « Passe ». Merveilleuse surprise, il s’agissait de « Passe passe », le film où Myrtille et Emeric étaient figurants. Nous nous sommes repassé plusieurs fois la fameuse scène  du débat politique pour voir et revoir notre fille. C’était trop drôle ce décalage de lieu et de temps. Tellement inattendu, un vrai cadeau !

Dimanche 11

Belle ballade sous marine. Chantal a trouvée une cigale de mer. Je n’en avait encore jamais vu. Le soleil fait de timides apparitions qui font scintiller la mer et briller les cocotiers.

Lundi 12

Gris, gris. Il ya 10 bateaux français au mouillage. Passons la journée sur « Cassiopée ». Claudine et Gérard ont presque le même programme que nous, on se reverra surement !

 

Balade aquatique

Vendredi 2 mars

J’ai du refiler mon bocon à Gil, c’est lui maintenant qui « toussemouche ».

Samedi 3, dimanche 4

Nous découvrons un joli récif de corail aux couleurs vives qui nous émerveillent. Les promenades sous-marines réservent toujours des surprises. Le moteur de l’annexe aussi, qui tombe en panne !

Lundi 5, mardi 6

Temps gris, voir pluvieux. Nous restons dans le bateau avec juste une petite sortie le soir pour l’apéro avec les copains.

Mercredi 7

Balade aquatique, soirée sympathique sur « Antho ».

Rio Diablo

Mercredi 29

Avec des amis de Chamicha, nous remontons le rio Diablo en annexe. Cette fois, nous ne rencontrons personne, la rivière est à nous. Le plus en amont possible, nous remplissons nos jerricanes d’eau et faisons grande toilette. Promenade tranquille. Je fais une délicieuse confiture de mangues vertes.

Jeudi 1° mars

Hélas ! A partir de ce jour et jusqu’au 1° juin plus de langouste ni de crabe, c’est la période de reproduction ; pêche et consommation sont interdites. Retour à la tomate pour midi et soupe le soir.    Nous nous déplaçons vers l’ouest jusqu’à Cambombia. L’île est bien entretenue et habitée par une vingtaine de kunas dont de nombreux enfants. Ils proposent leurs molas, leurs bracelets, des poissons cuit au feu de bois et des petits pains. Certaines femmes ne parlent pas espagnol, les enfants sont espiègles et habitués aux touristes, les hommes sont toujours plus discrets.