mai 2017

Jiloume est à vendre

Dimanche 21 mai

Marché à Ste Anne. Journée tranquille au bungalow pour profiter de la piscine et de la connexion internet.

Lundi 22

Nous filons directement à Malendure pour une ballade sous marine. Le coin est toujours aussi joli. Eponges jaunes tubiformes, algues comme des branches au vent, poissons variés et en prime une énorme tortue qui se laisse admirer. Repas sur la plage, puis trempette dans le bain chaud de Thomas où l’eau d’une source surgissant à 80° se mélange à la mer. Au retour je m’affale sur les rochers, beaux bleus en perspective… Une marchande de fruits qui se trouvait là sort de son sac un produit local pour me badigeonner. Sympa ! Au retour, glaces à Ste Anne, et repos sur la plage.

Mardi 23

Après une visite à la distillerie, nos amis viennent sur Jiloumé. J Jules, qui nous a bien aidé lors de la construction, vérifie la solidité de son travail, il a l’air satisfait !

Mercredi 24

Flânerie sur les marchés de Pointe à Pitre. C et J Jules vont visiter le musée Mémorial Act, nous laissant à la marina. Nous rencontrons aussitôt nos amis de Zou-Maï, puis Nadine de Zemo, et enfin Didier et Nath sur Gwadanat. Ils sont tous sur le même ponton, cela fait chaud au cœur de les revoir. Nous prenons contact avec un brooker car nous avons décidé, après mûres réflexions de mettre le bateau en vente. Intéressé ????

 

Terre du Haut

Samedi 20 mai

Terre du Haut. Arrêt devant la maison coloniale de Zévallos, d’architecture métallique, et que l’on dit hantée, car les 27 propriétaires qui s’y sont succédé sont tous morts de façon étrange ou ont pris la fuite. 2° arrêt au marché du Moule pour une dégustation de cassave (crêpe de farine de manioc). Intéressantes recommandations à l’entrée de l’église. Méditation en noir et blanc au cimetière de Morne-à-l’eau. Visite de Petit Canal avec les marches des esclaves, les ruines de la prison envahies par un figuier aux racines tentaculaires et une régate de bateaux pays. Plus loin, à Port Louis sur la plage du Souffleur une sympathique Guadeloupéenne nous offre un planteur que nous savourons les pieds dans l’eau. Avant de rentrer détour pour admirer les falaises de la Pointe de la Vigie. Encore une journée bien remplie…

Basse Terre

Vendredi 19 mai

Basse Terre, route de la traversée. Baignade sous la cascade aux écrevisses, visite du Jardin Botanique de Deshaies (on ne s’en lasse pas). Arrêt au musée du rhum où, surpris, nous découvrons une riche exposition de papillons et d’insectes. Plages désertes du nord de l’île. Retour sans encombre.

La pointe des Chateaux

Mercredi 17 mai

Cath et J.Jules sont arrivés hier. Ils logent non loin de St François dans un bungalow caché dans la verdure. La piscine, couleur très locale, est bien agréable. Réveillés à 5h du matin, ils ont visité la ville en nous attendant. Premier bain de mer pour eux, plage des Raisins Claires, lieu historique situé au dessus d’un ancien cimetière. Dégustation de glaces  à la marina.

Jeudi 18

Au départ du chemin de la Pointe des Châteaux (10km) un arbre, croulant sous des fruits roses, attire notre attention. Aussitôt une femme nous rempli un sac de ces magnifiques pommes d’eau, juteuses mais sans beaucoup de goût. Les gens d’ici sont vraiment très gentils, je ne l’ai pas assez dit. Halte bien agréable sur la petite plage des naturistes pour une baignade en eaux turquoise et nous reprenons notre chemin désert. Beaux points de vue mais l’ombre est rare et la chaleur rend la marche pénible. Nous longeons des salines et arrivons enfin à la Pointe des Châteaux pour nous affaler sur les chaises d’unlolo haut en couleur. Pendant que nous grimpons jusqu’à la croix, les hommes vont chercher la voiture en stop. Bien fatigués…

Saint Francois, le retour.

Samedi 6 mai       

Nous avons fait connaissance avec les équipages de deux autres voiliers. Sous la cocoteraie, ce soir, au menu ; rhum, manchons de canard, pommes de terre sous la cendre, tarte aux abricots, feu de bois, clair de lune et rigolade. Parfait ! En rentrant, le moteur de l’annexe s’arrête alors que le courant nous pousse vers le large, je panique un peu, mais il redémarre et nous regagnons le bateau sans encombre.

Dimanche 7

Balade sous-marine avec les tortues et dernier apéro sur Jiloumé. Nos nouveaux copains repartent demain.

Mardi 8

Il a plu toute la nuit, le ciel est resté gris. Aucun bateau de touristes aujourd’hui. Sur la plage, comme l’an passé un morceau de fusée a été déposé par le courant. Nous partons en robinsonnade le long de la plage. 6 km pieds nus dans le sable, voilà qui va fortifier nos chevilles !  C’est sauvage, désert et beau. Nous rencontrons un cocotier et, merveille, une noix. Elle nous occupe un bon moment, mais quelle saveur !

Samedi 13

Ce séjour à Petite Terre fut un vrai délice. Nous avons même réussi à nous retrouver seul dans le lagon (faut dire que la météo annonçait une alerte orange pour fortes pluies et orages). Après une dernière immersion parmi les tortues, barracudas et raies nous avons rejoint, en deux heures, St François. Ambiance bien différente ; scooters des mers à gogo, vedettes à fond, grosses bouées motorisées, avions, ULM, beaucoup de monde, de bruit, odeur de saucisses… C’est samedi !

Petite Terre

Mercredi 3 mai

Ce soir nous sommes invités chez Sikpé et Patrick. Ce dernier est venu nous chercher en voiture. La soirée est sympathique, la nourriture parfaite, un de leurs amis c’est joint à nous. Ils travaillent tous deux aux Eaux et Forêts et les sujets de discutions ne manquent pas. Les grenouilles chantent encore à tu tête quand nous rentrons à minuit au bateau.

Jeudi 4

Départ à 9h de ce coin vraiment tranquille. Nous affrontons mer et vent de face pour rejoindre en 4h Petite Terre, réserve naturelle et paradis des iguanes.

Vendredi 5

Les bateaux locaux débarquent vers 9h, les gros catas plein de touristes vers 10h. Après 16h  ils repartent tous et l’île appartient alors aux rats, aux oiseaux, aux Bernard l’hermite et à nous. Ce petit monde se charge de tout nettoyer. A l’ombre de Jiloumé deux tarpons de plus d’1m50 ont élu domicile. Impressionnant ! Le courant est très fort au milieu du chenal, mais sur les bords on observe de nombreuses tortues broutant l’herbe, des raies pastenagues ou léopards et de grands bancs de chirurgiens bleu. Mon appareil photo me manque !

 

Io

Vendredi 28 avril

Promenades à terre, grattage de coque, lecture, bricolages divers, rien de spécial. Si, aujourd’hui il a plu sans discontinuité et Gil m’a fait l’honneur d’une partie de Scrabble (2h quand même !)

Samedi 29

 A la boulangerie, un panneau indique qu’ici l’on vend ; pain, caca de bœuf et baguette…. Impossible de ne pas gouter cette spécialité locale. Je vous laisse apprécier la photo mais rassurez vous le goût est celui du pain d’épice avec une pointe de coco. En rentrant de ballade, deux personnages, sur un trimaran, nous adressent de grands signes. Après un moment de flottement nous reconnaissons Catherine et René, du voilier Io. Nous avions fait connaissance à Panama, avons vécu moult aventures à Costa Rica, plongé ensemble aux Galápagos et aperçus en Polynésie. Ils ont bouclé leur tour du monde et les voilà ! Les retrouvailles sont émouvantes !

Dimanche 30

Le propriétaire du trimaran sur lequel ils naviguent va percuter sa vielle survie. Nous sommes conviés à La démonstration. Intéressant et instructif ! Après avoir récupéré ce qui pouvait l’être, nous l’abandonnons sur la plage du club nautique ou elle finira ses jours en tant que piscine. Nos amis repartent déjà pour Pointe à Pitre, c’est frustrant !

Lundi 1° mai

Ciel bleu. Patrick (que nous avons déjà vu la semaine dernière) et sa compagne Sikpé nous rendent visite au bateau. Il vient de passer 4 jours à compter les iguanes à Petite Terre. Nous nous racontons un tas de vielles histoires qui nous font rire et ils nous invitent chez eux mercredi.