Carnet de voyage

warning: Creating default object from empty value in /home/phwebfrllm/jiloume/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Les Saintes Ilet à Cabrit

Vendredi 31 mars

Nous partons en annexe pour faire découvrir le village à M Claude. J’en profite pour rendre visite au pêcheur de langoustes qui me dit qu’il va relever ses casiers demain. Ceux-ci sont posés entre 40 et 60m de fond. Après le bain, promenade vespérale sur l’îlet.

Samedi 1° avril

Balade sous-marine avec sœurette. Nous surprenons, entre autre, deux murènes et un poisson coffre. Elle est ravie ! A 1h les pêcheurs viennent nous amener 3 belles langoustes que nous dégustons sur le champ, après avoir demandé de la mayonnaise au voilier voisin. Langoustes d’avril, un délice !!! Promenade du soir, nous admirons le coucher de soleil puis le ciel étoilé. Tout est si calme…

Lisa me croque

Mercredi 29 avril

Lisa me « croque » au petit déjeuné, le résultat est très ressemblant. Sa valise est bouclée, elle nous emmène à l’aéroport et s’envole en nous laissant tout triste, mais son carnet de croquis est plein de souvenirs… Balade sur l’esplanade du Mémorial Act pour montrer à M C cette belle architecture de fer et de glaces.

Jeudi 30

La mer est calme, il fait beau, M Claude n’est pas malade, tout est parfait. Nous naviguons sous voiles et moteur en évitant les nombreux casiers qui encombrent notre route. Quatre heures plus tard nous atteignons les Saintes. Une place nous attend à l’abri de l’îlet à Cabris et tout devient calme. Magnifique nuit étoilée. Ici le chant des criquets remplace celui des grenouilles.

Mais ou sont les cartes postales

Jeudi 27 avril

Nous passons au peigne fin le parc où M C pense avoir perdu ses cartes postales mais, bien sûre… rien ! Elle en rachète donc une dizaine. Baignade sur la plage de la Datcha. Lisa et moi rentrons au bateau à la nage. Nos copains d’Esperanza arrivent bientôt pour l’apéro, nous sommes contents de les revoir. Grace à Stugeron Lisa est en pleine forme, M C avec Mer Calme un peu moins. Nous levons l’ancre (neuve !) en début d’après midi pour rejoindre la marina. Grande lessive, après avoir  récupéré la voiture de location, nous nous offrons le restaurant pour déguster du poisson.

Vendredi 28

Il fait très chaud. Premier objectif, le spectaculaire cimetière de Morne à l’eau, perché sur sa colline, tout décoré de faïences noires et blanches. Puis visite de la rhumerie Damoiseau, en pleine activité avec ses odeurs fortes et son vacarme assourdissant. Léger repas dans un restaurant du Moule où les accras sont si épicés que personne ne peux les manger. Coup d’œil panoramique à la Pointe des Châteaux balayée par les vagues, baignade à l’anse à la Gourde pour se rafraichir, glace à la marina de St François et retour au bercail. The must ; M C retrouve ses cartes et ses timbres dans un sac à chaussures !!!! Bien remplie la journée !

Grimpées impossibles, descentes vertigineuses

Samedi 25 mars

Le bus nous dépose à 1km1/2 de la plage de Petit Havre. Nous abandonnons M C contre un tronc d’arbre, face à la mer et partons à pied. La trace que nous croyions facile s’avère très rude. Grimpées impossibles, descentes vertigineuses dans un imbroglio de racines et cela 4 ou 5 fois de suite. 1h et demie de bonne suée. Fatiguées, nous levons le pouce pour rentrer par la route et s’est finalement un bus qui s’arrête. Baignade sur cette jolie plage, M C profite d’un massage relaxant à l’huile de frangipanier offert par sa fille. Plus de bus a partir de 16 H, nous rentrons en stop dans deux voitures différentes et arrivons en même temps. Apéro du soir sur le bateau des québécois rencontrés la semaine précédente. M Claude a perdu toutes les cartes postales et les timbres qu’elle comptait vous envoyer (14).

Dimanche 26

Journée tranquille ; natation, plage, dessins, écriture, arcs en ciel et pour finir apéro sur Gwadnat.

Après cinq minutes

Jeudi 23 mars

Nous décidons de partir pour les Saintes. Après 5 minutes de mer un peu formée les équipières verdissent. Cap donc sur Gosier. Pour remettre les estomacs en place, visite de l’îlet et baignade. La mi-carême est jour férié ici, beaucoup de monde et de musique sur la plage. Apéro sur le voilier Gwadnat.

Vendredi 24

Dans le ciel un magnifique cirrostratus forme un halo autour du soleil, spectacle insolite et impressionnant. Allons déguster des bokits au Gosier avec les copains retrouvés. Visite du village. Petites glaces pour avoir internet (ce qu’il ne faut pas faire pour vous !) et enfin marché. Lisa veut tout goûter ; sorbet coco, accras de morue, jus de fruits exotiques. Rentrons à la nuit.

Jardin botanique

Mercredi 22

Visite du jardin botanique de Deshaies. Grande variété de plantes, fleurs et arbres. Lisa remplie son carnet de croquis de magnifiques dessins. Nombreux colibris. Pique-nique face à la mer, nous sommes bien fatigués d’avoir tant musardé. Au retour, bain sur la magnifique plage, presque déserte, de Cluny. Nous rendons la voiture qui est largement tout aussi fatiguée que nous.

Sous la cascade

Mardi 21 mars

Le bain, sous la cascade aux écrevisses est toujours aussi délicieux. Plus difficile, la marche d’une heure et demie en forêt. Lisa s’émerveille devant la luxuriance de la végétation, le chemin est boueux et Gil est en tongs, pas facile…M Claude glisse et s’affale, on a un peu peur de ne pas être sur le bon chemin, mais c’est grandiose et puissant et tout le monde est impressionné et content. Restaurant sur les hauteurs, face à la mer, puis balade sous-marine vers la plage de Malendure. Pas de tortue mais un joli jardin de corail, nombreux poissons lions, bourses et serpent annelé. Une découverte pour Lisa ! Retour par la route de la traversée.

Marie Claude et Lisa sont arrivées

Dimanche 19 mars

M Claude et Lisa sont arrivées avec 5h de retard, ce qui nous a permis d’aller les chercher en voiture. Elles sont accueillies par un concert de grenouilles dans la nuit caribéenne.

Lundi 20

Courses au super marché pour remplir les soutes. Pendant que Gil s’occupe du guindeau nous grimpons au Fort Fleur d’Epée admirer la vue. Juste avant St Anne nous lézardons sur la plaisante plage du Club Med où M Claude se fait deux copains qui l’invitent à festoyer ce soir. Premiers cocotiers, premier bain de mer. Rapide visite au marché artisanal et rentrons, nuit tombée, rejoindre Gil à la marina.

Syndiquer le contenu