Labyrinthe de rivières, lacs, mangroves et îlots

Jeudi 27 décembre

Je crois que je me suis un peu gourée dans les jours ! Je remets donc les pendules à l’heure. Nous arrivons à 14h à Punta Jural sur l’île de Parida. Alors que nous hésitons comme tous les jours entre pâtes ou riz un pêcheur arrive fort à propos pour nous proposer des langoustes. Enfin des protéines ! Jolie promenade à terre d’une cabane de pêcheur à une autre. Un homme répare ses filets, un autre nous offre des bananes. Ambiance amicale.

Vendredi 28

Nous devons aller à Pedrégal pour les formalités de douane et pour refaire de l’avitaillement. Nous sommes un peu anxieux et indécis. Pour pénétrer dans ce labyrinthe de rivières, lacs, mangroves et îlots, trois possibilités s’offrent à nous. Nous choisissons l’entrée la plus proche et la plus profonde ; Bocca Brava. Quand nous nous présentons devant, ce n’est que brisants et déferlantes. Notre sondeur indique trois mètres alors que sur la carte nous sommes sensés être sur des fonds de 12m. Le courant est violent, la houle énorme, c’est la confusion la plus totale. Nous n’insistons pas et rebroussons chemin, un peu penauds mais vivants. 2h plus tard nous voici à Bocca Chica. L’entrée est abritée des vagues et serpente entre des îles, c’est beaucoup plus sécurisant. Grosse frayeur par contre en passant sous des fils électriques tendus au dessus de la rivière. Mais nous passons,  sans savoir si c’est de justesse ou avec de la marge. Nous suivons au plus près la route indiquée par le GPS, contournant roches et bancs de sable, longeant tantôt une rive tantôt l’autre. Gil a le nez collé à l’écran de l’ordinateur, moi je barre, l’œil rivé sur le sondeur. C’est assez stressant ! Les hauteurs de fonds ne correspondent pas toujours. Sur la carte certaines zones sont indiquées à 50 cm d’eau à marée basse, nous sommes à marée montante, mais serrons quand même les fesses ! Nous traversons la Bocca Brava qui s’est refusée à nous ce matin et trouvons refuge au mouillage près de l’île de Muerto, il est 17 h, nous sommes épuisés. Le plan d’eau est calme, les dauphins font un ballet, les oiseaux une symphonie, nous goutons avec délices ces instants de paix. Ce soir, c’est la fête pour All, le gecko, orgie d’insectes !

 

Salut les loulous,
Je vous souhaite une bonne et heureuse année ..... pleins de bonne chose et pleines de decouverte .....Pleins de bisous
Evelyne

Coucou Joce et Gillou,
Je vous souhaite mes Meilleurs Voeux pour l'année 2013, pleins de belles choses à voir et de bons moments à passer.
Une vague de gros bisous.

belle et heureuse année 2013 !  je vous embrasse bien fort Nadou

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.