Nous trampouillons

Dimanche 20 janvier

Réveil aux cris des singes hurleurs. Le temps est nuageux, normal ! La piste finit de nous remettre les idées en place en secouant bien fort nos neurones endormis. Le volcan Arénal culmine à 1643 m. Sa dernière grosse éruption date de 1968. Il y a deux ans, des coulées de lave incandescente dévalaient encore ses flans abrupts. Nous laissons passer une grosse averse pour attaquer notre randonnée. Nous marchons, marchons… plantations d’eucalyptus, chevaux paisibles, forêt humide, passerelles qui enjambent des vallons luxuriants. Nous sommes bien. La promenade se termine quelques heures plus tard dans un café observatoire, où nous contemplons le va-et-vient des nuages qui cachent le sommet, guettant l’éclaircie improbable qui nous permettra  une photo inoubliable. Vers 17 h nous abandonnons notre guet et filons nous plonger dans le rio Tabacon dont les eaux chaudes délassent généreusement la population locale. Ambiance familiale, nous sommes les seuls touristes. Nous trampouillons dans le courant jusqu’à la nuit puis regagnons nos tentes, bien décontractés.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.