Préparation du Monoï

Mercredi 8 janvier

Nous commençons la préparation du Monoï. 1° étape : ramasser 30 noix de coco germées. 2° étape : les débarrasser de leur gaine de fibre. Pas facile ! Je me bats  au moins 10 mn pour décortiquer la première. Gil travaille à temps plein tandis que nous nous relayons, Sandrine et moi. 2h plus tard, suant,  soufflant, les mains meurtries et le dos raide, nous contemplons très fiers notre joli tas de cocos. Une pause et un bain s’imposent… Quand nous revenons l’après midi, Alfred a déjà cassé les noix en deux, et enlevé le germe. C’est la pulpe restée contre la coque que Nini est en train de râper à l’aide d une machine bricolée sur place. Alfred nous expédie ensuite à la recherche d’une douzaine de Bernards- l’ermite violets (nous n’avions pas remarqués qu’ils n’étaient pas tous rouges). Il les  déloge de leur coquille, coupe l’abdomen qu’il écrase dans un torchon. Le jus ainsi obtenu est délayé dans 2 bols d’eau de mer. Il faut maintenant mélanger cette mixture au coco râpé. Plus agréable est la cueillette des fleurs de tiaré, 3 seaux sont normalement nécessaire, nous n’en récoltons qu’un. Dernière étape de la journée, malaxer l’ensemble. Quel boulot !

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.