Fakarava

Dimanche 9 mars

Le ciel est gris, le vent raisonnable et la mer calme, nous partons donc. Pour remonter au vent nous nous aidons du moteur, la pluie ne nous épargne pas. Avec consternation nous nous apercevons que la pompe eau de mer fuit abondamment et que la courroie du moteur est passablement distendue. Notre humeur s’accorde soudain à la couleur du ciel. Nous avons passé tant d’heures à bichonner ce moteur ! Gil a changé tout ce qui pouvait l’être, nous avons suivi tous les conseils, fait toutes les révisions, c’est désespérant ! Gil hésite à rebrousser chemin, je ne suis pas trop d’accord. Une brise régulière se lève enfin. Sous voiles seules nous filons à 7 nœuds au près et atteignons la large passe de Garue. Le soleil revient, le moral remonte, nous glissons jusqu’au village de Rotoava, nous voici à Fakarava.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.