Rotoava

Mardi 11 mars

Le village s’étire sur une étroite bande coincée entre océan et lagon. Deux épiceries, deux églises, la poste, le dispensaire, des snacks et quelques échoppes d’artisanat. Le pain est délicieux. Nous nous réapprovisionnons un peu car les calles étaient bien vides ! Nous explorons ce nouveau monde et papotons avec ceux qui ont le temps. Ainsi, une vendeuse nous nomme (en pomotu) chaque coquillage qui orne son magasin, où le trouver et comment le percer. Bien sympathique ! Il fait beau, les jardins sont fleuris, nous dénichons un garagiste qui va venir sur le bateau réparer la pompe eau de mer (j’espère !). Au hasard d’un chemin, un hélicoptère ! Au mouillage, trois autres voiliers dont Algise que nous avons plusieurs fois rencontré. Ni mouche, ni moustique, ni roulis

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.