Inoubliable

Jeudi 8 mai

Belle plongée en bordure de la passe. Nous passons de l’autre coté de celle-ci pour aller visiter ce qu’il reste du village, ancienne capitale de Fakarava. L’église tout d’abord, qui fut une des premières bâties aux Tuamotu, avec sa vierge naïve que l’on m’a demandée de peindre, les restes d’une école et d’une prison. Deux couples de pêcheurs vivent encore ici à côté d’une pension de famille incluant un centre de plongée et un restaurant. Promenade bien agréable. Premier contact sympathique. Pour rentrer au bateau, il nous faut une bonne demi-heure, traverser la passe tout d’abord, puis tirer l’annexe sur les hauts fonds puis ramer en slalomant parmi les patates de corail qui ne sont visibles que par beau temps. Mais rien n’arrête vos infatigables héros.

 

Vendredi 9 (Cricri)

Levée 6h. Départ 9h pour affronter la passe sud et ses requins. Canotage entre les patates de corail au préalable et nous voilà harnachés des palmes, masque et tuba dans le fort courant de la passe, 30m de profondeur. Au début, que des poissons de toutes les couleurs et formes puis, plus au fond, environ 15m, les requins gris sont à la queue leu leu dans le sens du courant. Michel en compte 37… Ouah ou ! Puis voilà la « piscine », dénommée ainsi car eau claire,  limpide et peu profonde, où nous sommes accueillis par un barracuda de 1m50 qui passe entre nous et d’un gros pépère de Napoléon d’environ 40kg qui se pavane en attendant quelques nourritures. Ses petits frères l’entourent et le spectacle est surprenant, bien sûr 7 à 8 requins pointe noire tournent aussi mais nous n’en prenons plus garde.

L’heure avance et nous sommes attendus au restaurant de la pension. Quels délices : du poisson cru, du poulet et pâtes chinoises façon polynésienne…on se régale…puis discussion soutenue jusqu’à 15h. Il faut penser à retourner au bateau. Traversée de la passe sous forte houle, canotage sur le platier et nous voilà arrivés avant la nuit (18h). Belle journée et cerise sur le gâteau : Jos réussit à coincer internet et nous trouvons le mail de Maëlle et …les photos de Noéline et Louna… les grands parents sont gaga. Tout le monde va se coucher le sourire aux lèvres.

 

Samedi 10

Gil a rendez vous pour la plongée de la passe Sud. Re 6h levée, départ 8h et canotage mais nous touchons les coraux avec le moteur et aïe ! La goupille est cassée. Mais nos hommes n’écoutent que leur courage et rament, un peu d’angoisse sur l’annexe car il faut traverser la passe et son fort courant. Mais ils sont forts et nous voilà à bon port au club de plongée avec en prime un peu de bricolage en prévision avant le retour. . Pendant que Gil se prépare pour plonger, nous dégringolons en PMT (palmes, masque et tuba) à toute vitesse dans le courant  et planons au dessus d’une trentaine de requins gris... Ça décoiffe !

(Gil) : Plongée dans la passe de Tumakohua. Nous sautons du bateau à la sortie de la passe (coté Pacifique) et après un regroupement en surface, nous descendons dans la zone des 20 m. Le courant rentrant nous entraine et nous stoppons devant un mur de requins principalement des gris (ils sont entre 100 et 200). Nous sommes accrochés au corail pour ne pas être entrainés et bien profiter du spectacle. Ils sont tous face au courant et se maintiennent ainsi immobiles, les premiers passant régulièrement en queue de peloton dans un balai tranquille. C’est fantastique ! 10 minutes plus loin, un autre mur tout aussi dense. Du jamais vu pour moi ! Inoubliable.

Waou !!! THE WARRIORS.... impressionnant, belles bêtes et fabuleuses photos.... Bisous à tout les 4.

Eh bien, vous nous faites rêver ! C'est dur dur d'être derriere un bureau à Lyon.
Profitez profitez de toutes ces couleurs et de cette faune incroyable !! 
Bises à tous ! (surtout Michel et Christiane) 
Nathalie 

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.