On bosse

Jeudi 15 décembre Le grutier a délicatement déposé Jiloumé à terre à 17h. Nous avons loué un karcher dans la foulée et, jusqu'à la nuit avons gratté, nettoyé pour éliminer les indésirables. Il y avait là moult coquillages et organismes étranges, jaunes, orange ou rouges, mous et gélatineux qui vous éclatent à la figure en se détachant, des algues gluantes pendouillant en rideaux et s’accrochant aux cheveux, crabes, crevettes et même un petit serpent noir. Ah, l’odeur ! Vendredi 16 Grattons les restes de coquilles accrochées à la coque et ponçons toute la journée. J’ai mal de partout. Samedi 17 Anti-Fuling sur une moitié de coque. Nous avions repéré une affiche vantant la Grande Parade lumineuse des bateaux avec, le soir, méchoui. Nous nous inscrivons pour cette dernière partie du programme, pensant faire de nouvelles connaissances. La parade est bien décevante, 5 vedettes, dont une bien décorée, se baladent dans la baie. Pour finir nous mangeons une assiettée de couscous parmi les membres d’un club de bateaux à moteur et de pêcheurs aux gros. Impossible de discuter, c’est un bide complet. Nous cédons nos place assises et rentrons. On aura essayé ! Dimanche 18 Opération anti-Fuling terminée. Il n’y a un seul autre voilier habité sur le chantier, nous faisons connaissance. Lundi 19 Grattage, ponçage, peinture du pont. Epuisant. Apéro avec les voisins.

 

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.